RESTER RIVAGE - création 2024

RESTER RIVAGE est une création théâtrale, plutôt pluridisciplinaire et presque documentaire autour du village englouti de Naussac, en Lozère et des vivant·e·s qui y sont lié·e·s.

RESTER RIVAGE est une forme hybride qui interroge nos rapports intimes à la disparition, à l’héritage, à la fin, aux résurgences, aux ruines qu’on engloutis en soi.

RESTER RIVAGE est une cartographie vivante mêlant des recherches documentaires, des matériaux sonores, des rituels en mouvement, des images, des lettres... pour faire résonner ensemble des récits vécus, fantasmés, intimes d’engloutissement.

RESTER RIVAGE est un dispositif se déployant en salle et ailleurs, mêlant une forme spectacle en circulaire et une installation – exposition de notre enquête à Naussac.

Il y a en grec deux mots pour désigner le lieu : topos, un lieu cartographiable et chôra, un lieu existentiel et intime qui « accueille et engendre », qui produit des êtres qui ne seraient pas les mêmes ailleurs, qui pose son empreinte, façonne, dans une dynamique d’interconnexion.

Naussac sera notre lieu cartographiable. Nous y mènerons une enquête afin de récolter des récits de l’engloutissement de ce village auprès de celles et ceux qui l’ont vécu, de celles et ceux qui vivent au bord de ce lac aujourd’hui. Nous aurons une seule règle lors de ces entretiens : croire sur parole tout ce qu’on nous racontera. Donner de l’importance à chaque mise en récit de cet évènement.

À partir de cette enquête, chacune de nous trois explorera en quoi les récits de ce village englouti ont résonné de manière singulière et particulière, métaphorique et concrète pour elle. Se tisseront ainsi autour de l’histoire de Naussac nos propres échos personnels et intimes, nos chôra.

La figure de l’engloutissement de tout un village résonne avec notre besoin d’appréhender ce qui fait ruine en nous, les traces que nous souhaitons laisser, ce qui peut émerger après la destruction.

Et ainsi nous tenterons dans cette circulation des mémoires et cette horizontalité des récits intimes et collectifs de façonner de nouveaux mythes à célébrer ensemble, de nouveaux mythes qui nous racontent et nous inventent.

RESTER RIVAGE : une fête à ce qui s’écoule avec les eaux : les eaux de nos larmes, les eaux qui stagnent et celles qui filent. Une ode à ce qui peut émerger de nouveau, avec les vivant·e·s.

Une forme en plusieurs temps qui réunit un spectacle, une installation – exposition, un film documentaire et autres fragments sensibles

Marie Bourin, Caroline Décloitre & Lauriane Durix

charlottegautiervantour_livingonlandskin9.jpeg